Tipi Enfant

Collection de Tipi pour Enfant 

Puisque nos tipis (tempes en anglais) sont aussi authentiques que possible dans notre monde contemporain, ils apportent au 21e siècle un "artefact vivant". Ils permettent de vivre ce qu'une culture nomade a vécu il y a des centaines d'années. Nos tipis pour enfant sont d'authentiques tipis de style sioux auxquels nous n'avons pas ajouté des variantes de renforcement et de conception qui permettent des expériences de vie dans la neige, les températures négatives, les forêts tropicales côtières et les vents de la force des ouragans. (Nous plaisantons, nos tipis pour enfants sont à utiliser à l'intérieur de votre habitation et non à l'extérieur !)

La fabrication de tipis est intègre notre amour de la nature sauvage à la vie rurale et aux exigences de la fabrication de tipis.

Le design du tipi que nous utilisons est le design de base des Sioux qui était alors utilisé avant. Nous nous sommes inspirés de nos expériences de vie en tapi des peuples Amérindiens, pour ajouter un renforcement plus important, des tissus plus durables et plus résistants aux jeux des enfants, et des variations de design comme la petite fenêtre pour que votre enfant puisse avoir un visuel et les extensions Cheyenne.

Le point central du motif est situé tout en haut, à l'intersection des bois. Remarquez les dimensions assez grandes de minimum 130 cm à 160 cm sur étendue du tapi suivant le modèles. Lors de l'installation, l'arrière du tipi sera plus courte que la face avant où se trouve le trou de la porte. Cette différence fait que le tipi s'incline vers l'arrière au lieu d'être un cône parfaitement symétrique. En raison de cette inclinaison, le plancher du tipi a la forme d'un œuf. Le tipi sera donc plus long de la porte avant au milieu du côté arrière qu'il ne le sera d'un côté à l'autre.

Notre tipi de 160 cm est une réplique exacte en miniature de notre Tipi Sioux grandeur nature. Les accessoires en bois fonctionnent exactement comme les tipis grandeur nature, et la procédure d'installation du tipi est la même que pour nos plus grands tipis. Le Sioux Tipi de 130 cm ou de 160 cm peut être installé à l'extérieur mais abrité en été et à l'intérieur le reste de l'année, dans la cour, sous un porche ou sur une terrasse couverte. De plus, comme le tipi a un diamètre au sol d'environ 110 cm à 120 cm et ne mesure que 110 cm à 130 cm de haut, il s'installe facilement dans le salon, la salle de jeux ou la chambre d'enfant, les enfants peuvent donc utiliser leur tipi toute l'année, à l'intérieur ou à l'extérieur. Le tipi de 130 cm étant très facile à installer, les enfants peuvent l'emmener chez un ami pour le week-end.

Notice Tipi Enfant

Le tipi est également un jouet éducatif idéal avec lequel les enfants peuvent grandir. Qu'il s'agisse d'une cachette pour les jours de pluie de la maternelle, d'études culturelles à l'école, de camping dans la cour ou de scoutisme, les enfants tireront de leur tipi des années et des années d'utilisation. De plus, pour que les enfants apprécient particulièrement leur tipi, les instructions d'installation contiennent des informations intéressantes et éducatives sur l'histoire architecturale et culturelle des tipis amérindiens. 2 à 3 enfants peuvent facilement jouer dans le tipi de 130 cm.
⚠️ Attention : Les tipis pour enfants sont conçus pour le jeu uniquement. N'allumez pas de feu, n'utilisez pas de poêle ou de source de chaleur dans le tipi !


Notre collection de tipi pour enfant est très facile et rapide à assembler. Le tipi est livré complet avec tout ce dont vous avez besoin pour l'installer  : 

- Des perches de tipi en bois,

- Une toile en tissu Coton et Lin suivant les modèles.

Le tipi est livré avec des instructions d'installation simples, faciles à suivre, étape par étape.
Une personne peut monter le tipi en 45 minutes environ. Mais normalement en moins de 10 minutes cela peut-être fait !

Installation Tipi Enfant


La particularité du tipi pour enfant est que dans notre collection vous avez accès à une cinquantaine de modèle, design différents qui vont permettre à votre enfant de se sentir en adéquation avec cette tente Amérindienne qui respire la liberté, la créativité et le développement de son imagination !

Laissez vos enfants jouer, installer leur tipi, et jouer pendant des heures et des heures !

Les enfants peuvent également ajouter des décorations supplémentaires à leur tipi. Les tiges de laçage en bois peuvent être peintes et des plumes, des rubans ou des crins de cheval peuvent être accrochés au sommet des perches du tipi ou aux extrémités.

Attention toute fois à ne pas abimer le tipi, nous ne sommes pas responsable des dégâts occasionnés par votre enfant !

Pourquoi est-il essentiel que votre enfant joue ?

Le jeu est une partie essentielle de la vie de chaque enfant et est vital pour le plaisir de l'enfance ainsi que pour le développement social, émotionnel, intellectuel et physique.

Lorsqu'on demande aux enfants ce qu'ils pensent être important dans leur vie, le jeu et les amis figurent généralement en tête de liste.


Comment définir ce que signifie réellement "jouer" ?

Notre Charte pour le jeu des enfants décrit le jeu comme : ce que font les enfants et les jeunes lorsqu'ils suivent leurs propres idées et intérêts, à leur manière et pour leurs propres raisons.

Le jeu a également été fréquemment décrit comme "ce que font les enfants et les jeunes quand les adultes ne leur disent pas ce qu'ils doivent faire".

Le fait de disposer de temps et d'espace pour jouer donne aux enfants la possibilité de rencontrer et de socialiser avec leurs amis, les maintient physiquement actifs et leur donne la liberté de choisir ce qu'ils veulent faire.

Les recherches montrent que le jeu présente de nombreux avantages pour les enfants, les familles et la communauté au sens large, tout en améliorant la santé et la qualité de vie. Des recherches récentes suggèrent que l'accès des enfants à de bonnes dispositions en matière de jeu peut :

- accroître leur conscience de soi, leur estime de soi et leur respect de soi
- d'améliorer et de maintenir leur santé physique et mentale
- leur donner la possibilité de se mêler à d'autres enfants
- leur permettre d'accroître leur confiance en eux en développant de nouvelles compétences
- promouvoir leur imagination, leur indépendance et leur créativité
- offrir aux enfants de toutes capacités et de tous horizons la possibilité de jouer ensemble
- offrir des possibilités de développement des compétences sociales et d'apprentissage
- renforcer la résilience en prenant des risques et en relevant des défis, en résolvant des problèmes et en faisant face à des situations nouvelles et inédites
- offrent des possibilités de découvrir leur environnement et la communauté au sens large.

Il existe également des preuves qui soulignent les avantages plus larges de l'offre de jeux pour les familles et les communautés, qui suggèrent que :

- les parents peuvent se sentir plus en sécurité en sachant que leurs enfants sont heureux, en sécurité et qu'ils s'amusent
- les familles bénéficient d'enfants en meilleure santé et plus heureux
- les bâtiments et les installations utilisés par les services de jeux sont souvent considérés comme un point de convergence pour les communautés
- elle offre des possibilités d'interaction sociale à la communauté au sens large et soutient le développement d'un plus grand sens de l'esprit communautaire, en favorisant la cohésion sociale
- les espaces publics extérieurs jouent un rôle important dans la vie quotidienne des enfants et des jeunes, notamment en tant que lieu de rencontre entre amis
- Les parcs et autres espaces verts sont populaires auprès des adultes qui emmènent les jeunes enfants jouer dehors et auprès des enfants plus âgés et des jeunes qui passent du temps ensemble.

Des résumés des recherches et des preuves des bienfaits du jeu sont présentés en détail dans beaucoup d'article sur internet.


Le saviez-vous ? Le droit des enfants à jouer est un droit de l'homme !

Le 1er février 2013, le Comité des droits de l'enfant aux USA a adopté une observation générale qui clarifie pour les gouvernements du monde entier la signification et l'importance de l'article 31 de la Convention relative aux droits de l'enfant.

Une observation générale est une déclaration officielle qui précise la signification d'un aspect de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant qui semble nécessiter une interprétation ou une mise en valeur plus poussée. L'objectif de l'Observation générale est de souligner l'importance d'un article et d'accroître la responsabilité des pays qui ont signé la Convention.

 

Revenons aux tipis et aux enfants Amérindiens

La vie d'un enfant Amérindien, jouait-il lui aussi ?


Vous êtes-vous déjà demandé ce que c'était que de grandir dans une des premières tribus Amérindiennes ? Ces enfants ont vécu une vie très différente de celle que nous menons aujourd'hui.

La petite enfance :

Les jeunes enfants et les bébés passaient tout leur temps près de leur mère. La mère vaquait à ses occupations et à ses tâches quotidiennes en portant le bébé sur son dos dans un berceau. La mère nourrissait souvent le jeune enfant jusqu'à ce qu'il ait deux ou trois ans.


Bébé dans un berceau :

Les nouveaux enfants étaient généralement traités comme des êtres spéciaux et de nombreuses tribus organisaient des cérémonies sur les nouveau-nés.

Donner un nom au nouveau-né était également un processus important. Le nom de naissance d'une personne n'était généralement pas utilisé dans la conversation quotidienne. Les gens se référaient les uns aux autres soit par leur relation (ex. "fils" ou "mère"), soit par un surnom. Les garçons recevaient souvent un surnom qui décrivait une caractéristique ou un exploit du garçon.

Ont-ils été scolarisés ?

Les premières tribus n'avaient aucune sorte d'éducation officielle ou d'écoles comme celles que nous avons aujourd'hui, mais les enfants devaient apprendre. Les garçons suivaient les hommes et on leur apprenait à chasser et à faire les tâches ménagères. Les jeunes filles suivaient les femmes et apprenaient à faire les travaux traditionnels des femmes comme la fabrication de paniers, le travail des champs et la cuisine.

Les enfants ont appris l'histoire et les règles morales de la tribu à partir des histoires racontées par les anciens. Ces histoires n'étaient pas seulement divertissantes, mais elles avaient aussi un sens et apprenaient aux enfants comment ils devaient se comporter.

Étaient-ils punis lorsqu'ils désobéissaient ?

L'une des choses qui a choqué les premiers observateurs européens de la vie quotidienne des Amérindiens était la façon dont les enfants étaient punis. Contrairement aux enfants européens, les enfants amérindiens étaient rarement frappés ou "fessés" lorsqu'ils désobéissaient. La punition consistait généralement à les taquiner et à leur faire honte devant le reste de la tribu. En même temps, les enfants qui obéissaient étaient loués et honorés devant la tribu.

Est-ce qu'ils jouaient ?

Oui tous les enfants du monde jouent, et les enfants Amérindiens jouaient pour apprendre car la mémorisation se fait beaucoup mieux lors de jeu !

Quand les enfants ont-ils été considérés comme des adultes ?

Le passage de l'enfant à l'adulte était généralement clairement défini dans les tribus amérindiennes. L'enfant passait par une sorte de rite de passage et était ensuite considéré comme un adulte. On attendait d'eux qu'ils se comportent comme des adultes à partir de ce jour-là. Les cérémonies variaient selon les tribus et étaient généralement différentes pour les garçons et les filles.

Un type de cérémonie était appelé "quête de vision". Pendant la quête de vision, l'enfant partait seul dans la nature. Il y restait sans nourriture ni sommeil jusqu'à ce qu'il ait une vision. La vision fournissait un esprit gardien ou une direction pour la nouvelle vie adulte de l'enfant.

Faits intéressants sur la vie d'un enfant Amérindien :

- La famille amérindienne typique avait environ trois à quatre enfants. C'était peu par rapport à la famille européenne moyenne de l'époque, qui comptait généralement six ou sept enfants.
- Les grands-parents jouaient un rôle important dans l'enseignement et l'éducation des enfants.
- On apprenait souvent aux enfants, dès leur plus jeune âge, à être forts et à ne pas montrer d'émotions. On attendait d'eux qu'ils se conforment aux coutumes de la tribu.
- Dans certaines sociétés, les garçons étaient élevés par un oncle, et non par leur père.

Pourquoi adoptez un tipi pour vos enfants ?

Aujourd'hui, lorsque les enfants construisent des cachettes secrètes ou jouent dans des forts, ils finissent généralement par imiter la forme d'un tipi pour leurs jeux. Lorsque cela se produit, cela peut sembler n'être rien d'autre qu'un jeu imaginatif, mais en réalité, ils exploitent une idée que les êtres humains ont depuis des millénaires.

Le mot tipi vient de la langue lakota et du mot "thípi", qui est souvent traduit par "ils habitent". Aujourd'hui, vous pouvez le voir s'écrire tipi, tipi ou teepee, mais chacun se réfère au même type de structure.

Un certain nombre de tribus Amérindiennes, largement connues sous le nom d'Indiens des Plaines en Amérique du Nord, construisent depuis longtemps des tipis pour les habitations familiales, et parfois à des fins cérémonielles. Ces structures étaient particulièrement importantes chez les individus appartenant aux tribus Lakota, Pawnee, Arapahoe, Kiowah et Cheyenne.

Alors que les colons blancs se dirigeaient vers l'ouest du continent nord-américain, ils ont observé des peuples indigènes vivant dans des tipis, pensant à tort que les habitations qu'ils voyaient étaient primitives. En réalité, ces structures font non seulement une utilisation très intelligente et responsable des ressources disponibles, mais répondent également à de nombreux besoins physiques et spirituels de leurs habitants.

Examinons ces structures inspirantes afin d'en apprendre davantage sur leur histoire et leur signification.

Quand et où les tipis ont-ils été utilisés ?

Certains éléments suggèrent que les tipis pourraient avoir été utilisés dès 10 000 ans avant Jésus-Christ. Les archéologues ont trouvé des indications que des habitations faites d'une série de poteaux en bois existaient déjà il y a longtemps en datant au carbone des échantillons de sol prélevés sur ce qui semble être les restes d'anciens campements ou villages. Il est possible que ces habitations soient plus précisément appelées "wickiups", qui utilisaient de l'écorce ou des brosses pour les murs extérieurs, par opposition aux peaux ou aux toiles (qui en feraient des tipis).

Les archéologues ont également découvert des bagues en pierre datant de 7500 avant JC. Les anneaux de pierre peuvent être liés de manière plus définitive à la construction des tipis, car les pierres étaient utilisées pour maintenir le bord extérieur d'une habitation recouverte de peaux.

Les tipis sont plus ou moins utilisés dans les grandes plaines d'Amérique du Nord depuis la préhistoire. Cependant, ce que nous pouvons considérer comme un modèle de tipi plus moderne a été beaucoup plus utilisé après l'introduction des chevaux dans de nombreuses tribus indigènes. Les chevaux ont permis aux peuples indigènes de devenir plus nomades, de sorte que la conception du tipi a été perfectionnée au point de pouvoir être démonté et monté rapidement, et ses composants plus facilement transportés.

Construction du tipi :

 

Construction du tipi enfant



Les perches utilisées pour soutenir un tipi étaient faites de jeunes arbres. L'écorce était enlevée, les poteaux étaient polis et séchés pour créer une base plus solide sur laquelle on pouvait construire.

La construction commencera par la création d'un trépied à partir des trois plus grands poteaux, et leur assemblage au sommet. Les trois bureaux de vote formeront une base triangulaire sur le sol. Une douzaine d'autres bureaux de vote ou plus seront ensuite posés contre le trépied de fondation, créant ainsi un cercle avec une large base.

La couverture extérieure d'un tipi était autrefois faite de peaux d'animaux, et plus tard, de toile. Un tipi moyen peut nécessiter jusqu'à 28 peaux de buffle pour fermer correctement l'abri. Le passage des peaux d'animaux aux toiles s'explique en grande partie par la diminution de la disponibilité des buffles et la plus grande disponibilité des toiles, qui sont plus légères et plus faciles à transporter.

Auparavant, la couverture extérieure était fixée au sol à l'aide de piquets de bois ou de lourdes pierres. Dans les grandes plaines, le vent peut devenir un problème, mais un tipi correctement construit et fixé est incroyablement résistant au vent grâce à sa forme conique et à son ancrage solide. Pendant les mois d'été, le bord inférieur de la couverture du tipi peut être soulevé pour permettre à l'air plus frais de pénétrer dans l'habitation.

L'un des aspects les plus emblématiques d'un tipi est la partie supérieure ouverte, avec les perches qui s'étendent vers l'extérieur. Cette ouverture au sommet est ce qui a rendu les tipis tellement plus avancés que les autres types d'habitations nomades, car cette ouverture fait office de cheminée. Les volets de fumée situés près du sommet peuvent contrôler le flux d'air et peuvent être ajustés si nécessaire. Les habitants pouvaient ainsi disposer d'un feu à l'intérieur du tipi pour cuisiner et pour se chauffer. Pendant les mois d'hiver, cette source de chaleur est devenue très importante pour la survie, tout comme la possibilité d'avoir un feu à l'abri du vent et des intempéries. Pendant les mois les plus chauds, l'ouverture située au sommet permettait également d'évacuer l'air chaud, ce qui permettait d'avoir un environnement intérieur plus frais.

Attention, ne pas faire cela dans les tipis pour enfants !!!

La vie à l'intérieur d'un tapi à l'époque Indienne

Le tipi était plus qu'une simple habitation pour ceux qui l'ont construit. Ils représentaient beaucoup de choses : une maison, une protection contre les éléments, une communauté et un espace sacré.

La literie était placée sur le sol, et les effets personnels disposés le long des murs ou entre les espaces de couchage. Parfois, les hommes et les femmes étaient séparés sur différents côtés du tipi pour dormir et pour s'asseoir.

Pendant les mois froids, une doublure intérieure était fabriquée à partir de peaux d'animaux, de couvertures ou de bandes de tissu. Elle était suspendue le long de la partie inférieure de la paroi intérieure, créant ainsi une couche d'isolation supplémentaire pour garder les habitants au chaud pendant leur sommeil. De l'herbe ou des broussailles pourraient être placées entre le mur extérieur et la doublure pour ajouter encore plus d'isolation.

Beaucoup de gens se demandent si la neige ou la pluie pénètre dans l'habitation par la partie supérieure ouverte du tipi, et en effet, le temps était un défi à relever. De nombreux tipis ont été construits de manière à être légèrement inclinés, pour empêcher la pluie de tomber directement à l'intérieur et pour permettre aux précipitations de s'écouler librement en s'éloignant de l'ouverture du sommet. Certains des tipis les plus modernes avaient des rabats de toile supplémentaires situés à l'intérieur, destinés à recueillir l'eau de pluie et à l'empêcher de tomber à l'intérieur.

La structure elle-même était tenue pour très sacrée. Le sol d'un tipi avait la forme d'un cercle, ce qui symbolisait la façon dont tout dans le monde est connecté. L'espace au sol lui-même représentait la terre, tandis que les murs qui s'élevaient en flèche représentaient le ciel. Dans certains cas, un petit autel peut avoir été construit près du centre du tipi pour des raisons de prière, par exemple pour brûler de l'encens.

L'extérieur du tipi peut avoir été décoré ou peint pour représenter des ancêtres, des esprits, des batailles ou d'autres motifs symboliques. Tous les tipis n'auraient pas été peints ou brodés de cette manière.

Les villages de tipis

Alors que les colons se déplaçaient vers l'ouest, en particulier grâce à des événements comme la ruée vers l'or de Californie de 1849, beaucoup d'entre eux se sont installés dans de grands campements ou villages de diverses tribus amérindiennes. C'est ainsi que nous avons pu obtenir des preuves photographiques de la façon dont certains villages de tipis se présentaient à l'époque.

Certains villages, pas tous, étaient disposés en cercle, chaque tipi s'ouvrant vers l'est. La formation, l'espacement et la disposition des tipis avaient tous de l'importance pour les gens qui y vivaient, et chaque membre de la communauté reconnaissait sa place particulière dans ce schéma. Dans certains villages, un plus grand tipi était réservé à l'habitation du chef. D'autres avaient un grand tipi servant de logement communautaire ou d'espace de rassemblement. Certains villages auraient également des tentes spéciales réservées aux chefs spirituels, ou aux guérisseurs.

La taille des villages peut varier considérablement, de quelques tipis seulement pour se rassembler, à un campement de plus de 1200 personnes, comme celui rencontré à la bataille de Little Big Horn.


L'importance des tipis aujourd'hui

Aujourd'hui, les tipis sont devenus un symbole important de la vie et de la culture des peuples indigènes. Beaucoup sont construits à des fins artistiques et éducatives et peuvent être utilisés pour enseigner aux autres l'importance et le symbolisme de ces structures.

Cependant, les tipis sont encore utilisés de nos jours. À des fins cérémonielles ou pour de grands rassemblements, les personnes appartenant à diverses tribus amérindiennes utiliseront les tipis comme habitation pendant toute la durée de l'événement ou tout simplement pour les enfants qui veulent jouer et s'amuser de façon libre. Certains chasseurs modernes utiliseront encore un tipi comme pavillon de chasse, car il est très pratique et portable. Il y a également eu quelques mouvements de base parmi les peuples indigènes pour redécouvrir leurs racines ancestrales et pour vivre comme leurs ancêtres.

De nombreux musées et parcs exposent des tipis authentiques que le public peut visiter pour en savoir plus sur l'histoire des structures et des personnes qui y ont vécu.